Bèrtran Ôbrée

1. 2. 3. 4

Bèrtran Ôbrée > chant

Bèrtran Ôbrée est chanteur, compositeur mélodiste et parolier d’expression gallophone. Après avoir exercé comme chanteur professionnel à temps complet de 2000 à 2007, il a effectué une pause musicale de 2009 à 2015 pour se consacrer principalement à son activité de linguistique du gallo en tant que directeur de l'institut Chubri. Depuis fin 2015, il reprend progressivement la scène, en parallèle à son activité de linguistique qu'il poursuit à temps partiel.

D’abord auteur de poésie en gallo puis conteur dans cette langue, B. Ôbrée a créé deux groupes successifs de chant accompagné dans l'univers des musiques du monde : Ôbrée Alie (1999-2005) puis Bèrtran Ôbrée Trio (2005-2017). Il s’est fait connaitre en 2000 par l’album du groupe Ôbrée Alie « Alment d’if » qui a bénéficié d’un fort écho médiatique (Choc du Monde de la Musique, 10 de Répertoire, Bravos de Trad Mag). Alors que le gallo est assez peu présent dans la tradition chantée de Haute-Bretagne, il s’est affirmé comme parolier gallophone avec les deux albums « Venté sou léz saodd » (2004, Bravos de Trad Mag) puis surtout « Olmon e olva » (2008, Coup de cœur du jury du Grand Prix du Disque du Télégramme).

Depuis janvier 2016, Bèrtran Ôbrée travaille à la création d'un nouveau répertoire de chanson gallophone avec une nouvelle équipe constituée de Fabien Gillé (oud, saz), Youenn Rohaut (violon) et Julien Stévenin (contrebasse). Suite à un cycle de résidences de février à avril 2017, le concert Gherizon est désormais disponible à la programmation.

L’originalité du parcours de Bèrtran Ôbrée tient notamment à l’usage du gallo comme principale langue d’écriture de textes de chansons. C’est en 1983 qu’il commence des recherches sur cette langue, entre autres sous forme de collectage auprès de locuteurs âgés. Des travaux qui se concrétisent par la rédaction d’un dictionnaire bilingue de base en 1995. Il participe aussi à la traduction de deux albums de Tintin en 1993 et 1997. À l’occasion d’une maitrise en sciences du langage validée en 1998 (mention Très bien), il se penche sur des questions de phonologie et de phonétique posées par la description et l’écriture du gallo. Depuis 2007, Bèrtran Ôbrée assure la direction de l'institut Chubri.

Sur le plan scénique, Bèrtran Ôbrée s’est produit dans le cadre de quatre créations musicales dont il a assuré la direction artistique, au sein du groupe Ôbrée Alie puis de Bèrtran Ôbrée Trio :

► « Alment d’if » (2000-2002) → 23 diffusions dont : Tombées de la Nuit, Le Liberté, Rennes - Trans Musicales - Rencontres de St-Chartier (36) - Planètes Musiques, La Maroquinerie, Paris - Bretagne en Scène(s), Espace du Roudour (29).

► « Sou léz saodd ô médi » (2002-2004) créé au Dôme à St-Avé (56) autour d'un répertoire tiré de l'album « Alment d'if » et du futur album « Venté sou léz saodd » ; mise en scène Fred Renno → 12 diffusions dont : Théâtre de la Ville, Les Abbesses, Paris - Théâtre National de Bretagne, Rennes – Festival international de Gabès, Tunisie - La Passerelle, scène nationale de St-Brieuc.

► « Venté sou léz saodd » (2004-2005) créé à L’Aire Libre, St-Jacques-de-la Lande (35), coprod. Tombées de la Nuit ; mise en scène Gildas Puget → 13 diffusions dont : France Inter, « Le Pont des artistes » (concert radiodiffusé au studio Charles Trenet) - Festival de Cornouaille, Quimper (29) - Festival des Vieilles Charrues.

► « Olmon e olva » (2005-2009 puis 2015-2017) créé à L’Aire Libre, coprod. Tombées de la Nuit ; résidence Théâtre de Cornouaille, scène nationale de Quimper ; mise en scène Cédric Gourmelon → 25 diffusions dont : Théâtre de Verre, Châteaubriant (44) - Théâtre de l'Hôtel de Ville, St-Barthélémy d'Anjou - Festival Mythos, Rennes - NoBorder 2015, Espace Vauban, Brest.


En savoir plus en vidéo

Interview sur Bretagne Actuelle (2012).